Pour être en bonne santé, il faut bien se nourrir !


Seul une nourriture équilibrée et variée permet de conserver une bonne santé, mais si manger bio est déjà un premier pas, ce n'est nullement le seul.

Pour beaucoup de gens la nourriture, plus apparenté à de la "bouffe" n'a guère d'importance et le budget qui est consacré ressemble de très très loin à celui consacré à ses loisirs.
Pourtant négliger la qualité des aliments absorbés peut devenir rapidement néfaste à sa santé et quand la santé vacille c'est le début des ennuis ...

Ce dossier va donc essentiellement s'adresser aux personnes soucieuses de leur bien être qui ont déjà fait le choix de manger équilibré et sainement.

Ceux qui n'ont pas fait ce choix en plaçant leurs priorités ailleurs et l'alimentation au dernier rang du budget familial peuvent passer leur chemin, il ne sont nullement concernés pas ce qui va suivre.

Tout d'abord si manger bio est déjà un bon choix, il ne faut pas négliger la qualité de la cuisson des aliments qui va rendre certains aliments mangeables.

La cuisson s'effectue généralement avec une base d'eau que l'on porte à ébullition, donc génralement à 100°C, voir plus si on est pressé et que l'on emploie une cocotte-minute, là la température peut monter au-delà de 120°C (selon si c'est à la vapeur ou non).

Malheureusement une température trop élevé détruit les précieuses vitamines dont notre organisme à tant besoin pour être en bonne santé !

Alors que faire, et bien c'est simple en faite il faut utiliser des casseroles de style "marmite Norvégienne" avec contrôle de la température, vous pourrez ainsi cuire vos aliments bien en dessous de 100°C et éviter la destruction des précieuses vitamines.

Je passe sur la cuisson au four micro-onde qui est une abomination et sur la cuisson dans des ustensiles revêtus de téflon.
Ceux qui ont choisi ce mode de cuisson peuvent faire leur course aux supers marchés discount du coin, la nourriture biologique ne devrait pas être leur préoccupation majeur !

Donc il faut investir dans de l'ustensile de cuisine digne de ce nom, mais cela ne veut pas dire qu'il va falloir se ruiner pour autant !

On va donc utiliser des casseroles, poëles, faitouts, etc... adaptés à la cuisson à basse température.

Une cuisson inférieur à 80°C préservera votre nourriture et vous permettra de manger non seulement de bons aliments bien vitaminé, mais surtout des aliments avec un vrai goût non dénaturé par une calcination et des substances devenues toxiques par l'excès de chaleur.

Pour ma part, j'ai fais ce choix et j'en suis plus que satisfait, avec une cuisson de légume à 76°C, je mange des aliments qui ont conservé tout leur goût, sans aucune adjonction de substances mauvaises à la santé.
En faite je cuis l'aliment tel quel et non seulement c'est délicieux, mais coté économie d'énergie pour les cuire c'est le top du top, on pourrait presque cuire à la chaleur d'une bougie !


Maintenant voyons de plus près ce type de casserole :

En faite il s'agit tout simplement de casseroles en INOX de haute qualité avec un fond épais (1 cm) empli d'aluminium massif.
Ce type de casserole est garanti à vie !

Le couvercle est pourvu d'un thermomètre afin de pouvoir visualiser la température de cuisson, des bandes couleurs aident à mieux repérer la zone de température optimum pour une excellente cuisson.

Il suffit donc de déposer ses aliments à cuire (par exemple des haricots verts) au 3/4 de la casserole, sans ajout d'eau, puis de poser le couvercle, ensuite on chauffe le plus doucement possible, au bout de quelques minutes le thermomètre indique 60°C, à ce moment très précis on coupe le chauffage de la casserole et on peut s'en aller.
La température va continuer à monter jusqu'à 76°C, puis la cuisson va s'effectuer sans nouveau apport d'énergie !

Coté économie d'énergie c'est garantie, et coté qualité de nourriture c'est extra !!!

Maintenant quelques conseils pour ne pas vous faire "pigeonner", il y environ 5 Sociétés sur le marché qui vendent ce genre de casseroles, aussi commencez par éliminer celles qui ne permettent pas de contrôler correctement la température.
Ensuite ne tombez pas dans le piège qui consiste à acheter un ensemble de casseroles dont plus de la moitié ne vous servira qu'à garnir le placard !
Ne croyez pas non plus que parce vous allez acheter un ensemble de casserole, le prix sera meilleur, car si vous ne vous servez pas de l'ensemble, seul le vendeur aura fait une affaire ...

Encore un petit conseille, la température a cette de l'importance, mais ce n'est pas au dégrès près que cela sera meilleur pour autant et justifiera une dépense exorbitante !

Certains vendeurs peu scrupuleux avanceront le fait que leur matériel est unique et très précis ...

Pourtant en creusant bien, on découvre les failles du camelot local :

Celui-ci commence par vous inondez de détails pseudo-techniques dont il ne connaît pas vraiment le sens, mais ne vous annonce surtout pas le prix, méfiance ! prudence ...

... Alors là vous voyez, c'est de l'inox alimentaire (heureusement), le fond est en titane alvéolé (houla la ! Dommage c'est un isolant thermique...) ou il y a quelques années (avant que le mercure soit montré du doigt) le fond, c'est le top du top il est rempli de mercure !
... Et la prise de température (dire le thermomètre c'est d'un simpliste), vous avez vu cette précision ! (ouais, un simple thermomètre analogique comme beaucoup d'autre !)
... Notre matériel est unique en son genre, il est breveté ! (ça c'est le mot magique !), super et de quel brevet s'agit-il ? Vous avez son numéro ? ... euh, bin, oui mais vous avez vu cette qualité ! ... (etc... mais et ce brevet, bin c'est un vendeur, pas un spécialiste qui connaît bien ce qu'il vend c'est sur).

Oui mais ... Et le prix dans tout ça ? Non mais c'est pas important, regardez tout ce vous avez dans ce lot unique au tarif promotionnel ! etc ...



Après ce petit épître bien pitoyable de vendeurs sans scrupules, sachez que ma première casserole fût achetée lors d'un salon Parisien sur l'écologie à un prix cassé de fin de série, d'une capacité de 5,5 litres, j'y fait cuire 1,5 Kg d'haricots verts surgelés, de la courge fraîche, des brocolis congelés, etc...

J'ai remarqué que les féculents genre pommes de terre se prêtent mal à ce type de cuisson, pour eux je préconise la cocotte-minute à la vapeur (c'est tout de même moins pire qu'à l'eau).

Dernièrement j'ai acheté une poèle à la taille de ma casserole, ainsi j'ai fais l'économie du couvercle (car ce vendeur est honnète et pratique des prix raisonnables) et j'y ai fais cuire des haricots verts avec du cabillau avec un lèger fillet d'huile d'olive (pour le goût).

En faite, j'ai acheté une petite casserole avec son couvercle et la poële pour environ 200 euro, avec ce type de vente on peut acheter pièce par pièce, selon ses besoins.

Qui plus est, ce vendeur connaît bien son matériel lui et n'èsite pas à montrer une casserole coupé en deux, le précédent j'attends toujours de voir une coupe et pour cause !!!...


Voici maintenant les photographies de casseroles (deux faitouts et une poele):

Voici ma première aquisition, un faitout de 24 cm de diamètre, capacité 5,5 litres.



Et mes deux derniers achats, un faitout de 20 cm (capacité 3 litres) et une poele de 24 cm.



Voici l'intérieur du faitout :



Et le détail du couvercle (thermomètre démonté) :



Enfin le thermomètre démonté, qui peut facilement être remplacé (détail important, puisque c'est la seul pièce qui peut s'altérer).



Comme vous pouvez le voir le dessous du thermomètre est muni d'un joint torrique d'étanchéité.



Le fond de la casserole qui fait toute la différence !



Note: La partie grisée volontairement reçoit le logo du revendeur, car ne vous y trompez pas, il n'y a pas "trente-six" usines, chaque Société achète son lot et "presse" son logo en disant à tous (s'il n'est pas très réglo !) que son usine les fabrique et que se sont des modèles uniques ! ...

Pour ce qui est de la prise de température, il existe plusieurs méthodes, dont voici 2 exemples:



La première méthode (celle qui orne mes casseroles) consiste en une prise de température de l'ensemble de la casserole et principalement du couvercle.

La seconde consiste en une mesure dans la casserole même et plus précisément en haut du couvercle (la où la chaleur est la plus forte); dans ce cas la température ne couvre pas l'ensemble de la casserole, mais seulement le haut, d'où un manque de précision.

Dans les deux cas cités ci-dessus la mesure finale est affichée sur un thermomètre analogique qui comme tout thermomètre de ce genre ne peut être précis, ce type de mesure est généralement à +- 5%.

Seul une mesure au moyen d'un thermomètre numérique peut être très précis, dans ce cas la mesure peut être de +- 1% (thermomètre classique) ou inférieur à +- 0,1% (thermomètre numérique à thermo-couple)
Bien sur de tels thermomètres sont très coûteux et n'ont pas leur place sur ce genre de casserole pour lesquelles une précision de 5% est très acceptable (5% = +- 5° pour 100°C ou +- 3° pour 60°C).

Les tests réalisés sur ces casseroles ont été effectués quant à eux au moyen d'un thermomètre numérique équipé d'une sonde thermo-couple de haute précision, la mesure finale ne peut excéder +- 0,1%.

Un dernier mot pour éviter tout qui propos, un couvercle peut ressembler au deuxième exemple, sans pour autant être munis d'une sonde de température, car seul un thermomètre électronique possède une sonde; un thermomètre analogique non électrique ou électronique ne possède pas de sonde, mais éventuellement un "conducteur" (par exemple un tube rempli de liquide caloriporteur) thermique qui va "amener" la chaleur à mesurer au thermomètre analogique mécanique (spirale, alcool, mercure, etc...).
Ce moyen de mesure peu précis n'est plus guère en usage, car soit on mesure de façon peu précise avec au mieux +- 5% avec un thermomètre à spirale (comme dans les cas présents) avec un miroir parallaxe (ce n'est pas le cas ici avec +- 2%), soit on n'a recourt au thermomètre de laboratoire à mercure (fragile, coûteux et non utilisable ici) avec une précision pouvant atteindre l'ordre du dizième de dégrès sur toute l'échelle; où alors on fait appelle à l'électronique avec une vrai sonde K (thermo-couple) et un affichage numérique (précision inférieur à 0,1%).

A vous de faire la part des choses au niveau de l'achat ...



Prochainement test de température avec précision


Et en attendant la fin de ce dossier, je vous conseille la ratatouille ... Faites cuire 2 à 3 courgettes, 1 à 2 aubergines, 1 à 2 poivrons et 3 à 4 tomates (selon tailles) coupés en petits morceaux (plus c'est petit, mieux cela cuit) dans le gros faitout, puis après une première cuisson (température redescendue à 30°C) mettre un peu d'huile d'olive dans la poele et y mettre la moitié de la ratatouille (l'autre moitié pour le lendemain) et faire à nouveau cuire (coupé à 62~63°C ce qui donne 80°C au final), quand la ratouille est retombé à 40°C vous pouvez servir avec un peu de coriande ou de paprika doux (voir les deux) en poudre, c'est vraiment un régal !




Début de la page

Retour