SOIGNEZ LE HOQUET


Qui de vous ami(e)s lecteurs de ce site n'a pas un jour eu le hoquet ?

Avoir le hoquet n'est certe pas très dangereux en soi, mais bien ennuyeux; surtout lorsque celui-ci perciste.

Beaucoup diront: "Il suffit de faire peur !"
Oui ce moyen peut fonctionner si la personne concernée est réellement surprise, mais cela n'est pas garanti; et puis faire peur n'est pas toujours très gentil.

Je vais donc vous donner deux moyens radicaux de remédier au problème, qui vous ferons passer le hoquet rapidement et surement.


Première méthode:

Vous devez vous munir d'un grand verre d'eau (au moins 20 cl) et d'une paille, bouchez-vous ensuite correctement les conduits auditifs avec l'index de chaque main (ceux-ci doivent être hermétiquement bouchés), puis buvez l'eau lentement et videz completement votre verre.
Le hoquet a cessé, retirez vos doigts de vos oreilles.


Explication du phénomène:

En buvant de l'eau les oreilles bouchées, une dépression se crée à l'intérieur de votre corps stoppant ainsi le hoquet !
Si les oreilles ne sont pas bouchées, la dépression ainsi créé et compensée par les oreilles, car celle-ci est faible; quand la dépression est plus forte, dans le cas d'une descente rapide d'altitude (ascenseur, avion, etc...) la dépression ne peut-être absorbée immédiatement par les oreilles d'où le phénomène de 'bourdonement d'oreille' bien connu qui consiste à saliver ou à boire (pour accélérer l'absobtion de la dépression).


Deuxième méthode:

Il s'agit là de la mise en application de l'accupressure (voisin de l'accuponcture), qui consiste à effectuer une pression sur l'extrémité du petit doigt de la main gauche, au moyen du pouce de l'autre main qui vient presser celui-ci et de l'index qui bloque le doigt ainsi pressé.



L'effet est quasi immédiat, toutefois il faut presser au bon endroit.
Cette méthode peut être utilisé sur soi-même ou sur une tierce personne.
Dès que le hoquet cesse, vous pouvez relâcher le doigt.

NB: Si cela ne semble pas fonctionner, c'est que vous n'avez pas pressé au bon endroit ou pas assez fort (vous devez serré fort, mais pas au point de faire mal); notez toutefois que si vous avez échoué il est inutile de continuer (le point d'acupressure n'étant plus sensible, maintenant que le doigt c'est fait pressé).

Explication du phénomène:

Le corps est constitué de méridiens et de points d'acuponcture; tout ces méridiens et points d'acuponcture peuvent être stimulés au moyen d'aiguilles fines, de champs magnétique (voir dossier sur l'aimentothérapie), et de courants électriques.
Tous ces points mettent en correspondances des organes ou parties du corps spécifiques, sur lesquels on va ainsi pouvoir agir à distance.
L'acupressure est une forme d'acuponcture, n'utilisant pas de stimulants extérieurs (aiguilles, aimants, etc...), mais seulement des pressions manuelles ciblées précises.


Retour Page d'acceuil